La fin de vos congés maternité approche à grand pas et c’est avec un pincement au coeur que vous envisagez de faire garder votre bébé. Pour autant, vous avez décidé de continuer à allaiter votre bout de chou et, compte-tenu des circonstances, vous avez opté pour l’allaitement mixte. Dans quels cas faut-il démarrer l’allaitement mixte ? Qu’est-ce que l’allaitement mixte au lait maternel ? Combien de biberons quotidiens faut-il offrir à bébé ?

Les experts en allaitement mimijumi répondent ici aux questions les plus fréquemment posées par les mamans désireuses de mettre en place un allaitement mixte.

“Dans quels cas est-il conseillé de mettre en place un allaitement mixte ?”

L’allaitement mixte est préconisé lorsque la maman ne peut plus ou ne souhaite plus poursuivre l’allaitement exclusif, sans pour autant mettre un point final à l’allaitement. Dans le cadre d’un allaitement mixte, vous pouvez proposer à votre bébé un biberon de lait infantile, aussi bien pour compléter que pour remplacer une tétée.

“Qu’est-ce que l’allaitement mixte au lait maternel ?”

L’allaitement mixte au lait maternel consiste à n’offrir à votre bébé que du lait maternel, qu’il soit nourri au sein ou au biberon. Si vous souhaitez que votre bébé ne boive que du lait maternel, tout en vous offrant quelques moments de liberté, cette solution est à privilégier. Cela implique néanmoins une certaine organisation. Il vous faudra en effet tirer régulièrement votre lait et le conserver selon les règles d’hygiène prescrites. 

L’allaitement mixte au lait maternel est souvent utilisé comme transition vers un allaitement mixte au lait infantile. Dans un premier temps, il peut être judicieux de proposer à votre bébé des biberons de lait maternel afin de l’inciter à téter au biberon. Par la suite, une fois que votre bout de chou aura adopté le biberon, vous pourrez passer au lait infantile.

“Je débute l’allaitement mixte, combien de biberons par jour dois-je proposer à mon bébé ?”

Pour que l’allaitement mixte se passe dans les meilleurs conditions, aussi bien pour vous, que pour votre bébé, voici quelques règles d’or à respecter:

  • Sachez tout d’abord que la transition du sein vers le biberon doit être progressive. Il est important de conserver un minimum de trois tétées par jour, le temps que votre organisme enregistre les changements et que votre lactation s’adapte à ce nouveau rythme de production.

  • Lorsque vous démarrez l’allaitement mixte, pensez à alterner régulièrement le sein et le biberon afin d’éviter les risques d’engorgement qui peuvent être douloureux et problématiques. 

  • Remplacez petit à petit, une tétée par un biberon. La transition du sein vers le biberon doit se faire par paliers. Ainsi, tous les trois ou quatre jours, vous pourrez augmenter le nombre de biberons et diminuer le nombre de tétées.

A titre d’exemple, si votre bébé est à six repas par 24 heures, vous pourrez commencer par remplacer une tétée par un biberon durant les trois premiers jours, puis passer à deux biberons les trois jours suivants, et ainsi de suite, jusqu’à ce que vous ayez atteint le schéma qui vous convient le mieux. Si deux biberons par jour vous conviennent, vous pourrez continuer à offrir à votre bébé quatre tétées quotidiennes.

“Quel biberon choisir dans le cadre d’un allaitement mixte ?”
Le choix du biberon est un facteur qu’il est important de prendre en compte pour réussir votre allaitement mixte. Et mimijumi l’a bien compris ! 

Pour faciliter la transition du sein vers le biberon, les tétines mimijumi sont :

  • De couleur chair, pour imiter l’apparence du sein maternel,

  • Souples et douces, pour simuler la texture de la peau,

  • Innovantes, pour reproduire autant que faire se peut la succion au sein, 

  • Ingénieuses, avec leur système anti-colique.

Testés et approuvés par des milliers de mamans allaitantes, les biberons mimijumi ont été surnommés “les biberons du retour au travail”, car ils conviennent parfaitement aux bébés en allaitement mixte.

mimijumi, le biberon idéal pour un allaitement mixte réussi.