Faire le choix de tirer son lait...uniquement

Je m'appelle Laura Deznan, bien que plus connue avec le surnom @theexclusivepumpingmom. J'ai la chance d'avoir 2 filles merveilleuses, et chacune d'elles m'a emmené sur la route du tirage de lait. Bien que la plupart des gens pensent que tirer son lait est avant tout un choix, je sais clairement que pour beaucoup d'entre nous, ce n'était pas du tout le cas.

Commençons par le commencement : qu'est-ce que cela veut dire de tirer son lait exclusivement ? La manière dont je le vois, c'est une manière d'allaiter son bébé sans lui donner "le sein". Cela veut dire que je ne donne jamais le sein à ma fille mais qu'elle boit de mon lait uniquement à travers un biberon. C'est ce que j'appelle "l'allaitement au biberon".

Tirer son lait présente quelques challenges dans la vie quotidienne :

  1. Du temps : Je passe environ 30 minutes à extraire mon lait au tire-lait, puis 30 autres minutes à allaiter ma fille au biberon. Ensuite je lave tous les éléments du tire-lait afin d'être prête à recommencer quelques heures plus tard.
  2. De l'équipement : Je dois aussi emporter partout avec moi ce tire-lait et des biberons. Lorsque je quitte la maison, je prépare toujours un sac à langer et le "sac à biberonner" avec mon équipement :)

Comme vous pouvez l'imaginer, tirer son lait peut être fatiguant et parfois frustrant - mais au final, je trouve que cela vaut vraiment le coup. Ca a été en réalité la chose la plus difficile mais également la plus gratifiante que j'ai pu faire pour une autre personne. Bien que je n'aimais pas être "accrochée à une pompe" tous les 2-3 heures, le fait de pouvoir ne donner que du lait maternel à mes filles avait une grande valeur à mes yeux.

Pourquoi est-ce que j'ai choisi de tirer mon lait ? Je sais que la plupart des mamans dans mon entourage préféraient donner le sein, mais je ne pouvais pas, à cause de quelques complications.

Tirer son lait n'est en rien plus simple que donner le sein, c'est clair. J'ai eu droit à plusieurs reprises à des mammites où des canaux lactifères obstrués. C'est une évidence, les bébés sont bien meilleurs à vider un sein de son lait :) Heureusement, j'ai découvert la "lécithine de tournesol" tadaaa ! LE remède de grand-mère miracle. En prendre chaque jour a fortement réduit les problèmes de canaux lactifères bouchés, je recommande si vous avez ce soucis.

Quand vous tirez votre lait et que votre bébé se réveille la nuit, eh bien vous devez préparer un biberon, évidemment. Parfois, les mamans qui n'ont pas beaucoup de réserves de lait doivent se lever pour tirer leur lait et nourrir leur bébé en plein milieu de la nuit, tandis que la maman qui donne le sein n'a qu'à lever son haut et le repas commence. Donc pour finir sur les inconvénients, il faut bien savoir que tirer son lait est chronophage, cher et fastidieux. Ce n'est clairement pas la solution la plus facile et le fait que j'ai réussi à le faire pendant une année entière tout en travaillant à plein temps, me surprend encore moi même.

Malgré ces difficultés, il y a vraiment des aspects géniaux et super positifs lorsque l'on fait ce choix : 

  1. Vous pouvez savoir exactement combien votre bébé boit, ce qui est relativement rassurant.
  2. En utilisant un biberon qui se rapproche du sein, comme mimijumi, d'autres personnes peuvent nourrir votre bébé à votre place et vous donner un petit break (jusqu'au moment où il faut tirer son lait à nouveau :)
  3. Il y a une certaine liberté à tirer son lait. J'avais cette agréable sensation de pouvoir parfois sortir avec de la famille ou des amis et que ma fille pouvait rester sans risques avec ses grand-parents.
  4. Quand le bébé FAIT SES DENTS. Punaise, qu'est-ce que vous appréciez le fait d'être au tire-lait quand votre bébé commence à faire ses dents. J'entendais parfois les autres mamans se plaindre de la douleur quand bébé les mordait. Je suis reconnaissante de n'avoir jamais eu à surmonter cet épreuve :D
  5. Retourner au travail était plus simple parce que j'avais un planning pour tirer mon lait, qui fonctionnait bien. Avoir un planning pré-établi a facilité cette transition.
  6. Mon bébé a pu boire de mon lait pendant plus longtemps. En tirant mon lait pendant 1 an, j'avais assez de lait au congélateur pour nourrir ma fille jusqu'à ses 20 mois ! Je me sentais comme une supermaman de pouvoir offrir cela à ma fille !
  7. J'étais aussi capable d'aider les autres bébés. J'avais tellement de lait que j'ai pu en donner 60 litres ! J'ai adoré pouvoir faire cela pour d'autres bébés/parents lorsqu'ils en avaient besoin.

Il y a tellement de raisons pour lesquelles les mamans en viennent à cette option. Beaucoup de mamans le font car leur enfant était un préma et n'a jamais su prendre le sein après avoir été nourri au biberon. Leur petit trésor n'était pas pas assez fort pour prendre le sein, et ces mamans doivent tirer leur lait afin de leur fournir cet or liquide.

Certains bébés naissent avec une fente palatine, ont des difficultés à boire au sein et bien plus. Mon assurance n'a jamais voulu couvrir les frais d'un expert en lactation, mais était d'accord de couvrir la dépense d'un tire-lait.

Je suis si fière de dire qu'il existe des groupes de soutiens fabuleux pour les mamans qui tirent leur lait. Elles sont persistantes, ce sont des guerrières. Elles font du mieux qu'elles le peuvent, bien qu'ayant parfois envie de lancer le tire-lait contre un mur ;) Et tout comme n'importe quelle maman qui allaite, elles ont besoin du soutien et de l'amour de leur petite tribu. Les mamans qui tirent leur lait sont des mamans qui allaitent -- et elles sont tout aussi géniales à mes yeux.

Joseph Membré

Home, 19 Rue Yves Maze, Ploumagoar, Bretagne, 22970, France

Je suis un passionné du web, des solutions et produits innovants et du design. Je suis le fondateur de laforgedesmarques.com, deliciouss.fr, deliciouss-services.com et mimijumi.fr (mimijumi France). N'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou souhaitez travailler avec moi.