Jamais vous n’auriez imaginé que votre petit bout de chou de quelques kilos à peine puisse être en mesure de vous tenir tête avec tant de fermeté. Rien à faire, il refuse catégoriquement le biberon ! Vous vous sentez impuissante face à l’inflexibilité de votre bébé ?

Rassurez-vous, cette étape, très difficile à vivre pour bébé, comme pour maman ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

Et pour vous aider à optimiser la transition du sein vers le biberon, mimijumi vous livre dix astuces testées et approuvées par les mamans.

1 - Parlez à votre bébé 

Même les tout petits qui ne sont pas encore en mesure de s’exprimer, peuvent comprendre ce que vous leur dites ou du moins, percevoir votre humeur à travers le ton de votre voix. Si votre bébé refuse le biberon, prenez une voix douce et rassurante et expliquez lui que vous l’aimez et que vous lui offrirez toujours ce qu’il y a de meilleur pour lui.

2 - Trouvez LA bonne tétine  

Cela peut paraître assez rudimentaire mais pourtant, ce détail peut faire toute la différence. Rappelez-vous que la succion au sein diffère de la succion au biberon. Pour éviter que bébé ne soit trop perturbé, choisissez une tétine physiologique qui imite autant que faire se peut le mamelon du sein maternel. 

3 - Respectez le rythme de bébé 

Si votre bébé allaité refuse le biberon, c’est peut être que la vitesse d’écoulement du lait ne lui convient pas. Lorsqu’il boit au sein, votre bébé gère parfaitement son rythme de succion, mais au biberon, il doit s’adapter au débit de la tétine. Si le lait coule trop vite, votre bébé risque d’être surpris et frustré, et s’il coule trop lentement, votre bout de chou risque fort de s’impatienter. Veillez donc à ce que la tétine ait un débit adapté à l’âge de votre enfant.

4 - Faites participer le papa 

Certains bébés refusent de boire le biberon que leur propose leur maman. Pour eux, maman est associée au sein, et ils n’acceptent pas l’idée qu’elle puisse les nourrir autrement. L’intervention d’une tierce-personne (papa, puéricultrice, amie, ou grand-mère) peut alors être salvatrice pour aider bébé à accepter le biberon.

 5 - Reproduisez les conditions de l’allaitement 

Si vous n’avez d’autre choix que de donner vous même le biberon à votre bout de chou récalcitrant, conservez le rituel que vous avez adopté pour l’allaitement : au calme ou en musique, sur le canapé ou dans votre lit … L’idée est de rassurer bébé en gardant un maximum de repères. Vous pouvez également le mettre en peau à peau, afin qu’il sente votre odeur et votre chaleur. Parfaitement en confiance, bébé acceptera plus facilement de faire face à la nouveauté du biberon.

6 - Chauffez le lait à la bonne température 

Lorsque vous allaitez votre bébé, le lait exprimé est à température idéale. Si bébé refuse le biberon, peut être devriez-vous chauffer son lait à température corporelle, soit 37°. 

7 - Trempez la tétine dans le lait tiède 

Pour un bébé allaité, habitué à la douceur et à la chaleur du sein, le silicone et/ou le plastique font bien pâle figure. Pour optimiser vos chances de faire accepter le biberon à votre bébé, pensez à réchauffer légèrement la tétine en la trempant dans le lait chaud par exemple. Cette astuce a un autre avantage : la tétine ainsi trempé dans le lait masquera le goût du plastique, peu agréable pour bébé.

8 - Proposez des biberons de lait maternel 

Inutile de multiplier les nouveautés. Si votre bébé refuse le biberon, peut être n’apprécie-t-il tout simplement pas le goût du lait infantile. Pour permettre à votre bébé de s’habituer progressivement à ces changements, commencez par lui proposer des biberons de lait maternel. Ce goût familier le mettra en confiance et l’incitera à téter. Par la suite, vous pourrez préparer le biberon de votre bébé en mélangeant lait maternel et lait industriel, jusqu’à ce que le palais de bébé se soit accommodé à ce goût particulier. 

9 - Attendez le bon moment

Pour mettre toutes les chances de votre côté, évitez de faire découvrir le biberon à bébé lors de périodes de grands changements tels que les voyages, les déménagements ou autres … Pour que bébé soit frais et dispo pour ce nouvel apprentissage, proposez lui le biberon dès que les premiers signes de faim apparaissent. N’imaginez pas qu’en l’affamant un peu, il se jettera sur le biberon pour le boire d’une traite. Bien au contraire. Lorsque bébé a faim, il est souvent irritable et peu enclin à se prêter à de nouvelles expériences.

10 - Soyez prévoyante 

Si vous décidez de passer à l’allaitement mixte parce que la reprise de votre travail approche à grands pas, enclenchez la “mission biberon”, quelques semaines avant la deadline. Sachez en effet qu’un bébé qui refuse le biberon peut se montrer assez têtu, et vous allez devoir essuyer quelques tentatives infructueuses avant qu’il ne cède - même si ce jour finira par arriver. Le fait de savoir que vous disposez de quelques semaines pour que bébé accepte le biberon vous permettra d’être plus sereine, et de ne pas communiquer de stress à votre bébé. Cela vous permettra également d’avoir suffisamment de temps pour tester toutes les astuces présentées ici ;).

Pour que la transition du sein vers le biberon soit la plus douce et la plus naturelle possible, mimijumi a mis au point un biberon qui concentre toutes les caractéristiques du biberon idéal. Votre bébé appréciera la texture douce de la tétine couleur chair, et pourra boire à son rythme, grâce à une technologie brevetée incorporée à la tétine.

Essayez les biberons mimijumi et rejoignez des milliers de mamans satisfaites et de bébés heureux !

mimijumi, le biberon idéal pour un allaitement mixte réussi.